Londonclub.fr

Charles Aznavour sera en concert à Londres le 01 juin 2014

Admin | concert, londres, charles aznavour, Royal Albert Hall | May 26, 2014

charles-aznavour

Soixante années de carrière et de concerts à travers le monde entier n'ont suffi à ce monstre de la culture française. C'est au Royal Albert Hall qu'il s'établira le 1er juin, pour faire revivre au public anglais et francophone de la capitale de la Grande-Bretagne des histoires et des chansons ayant traversé le millénaire.

Charles Aznavour a réussi ce qu'aucun autre ne fait plus : il s'est établi sur tous les continents, il a conquis tous les pays et tous les âges. Aujourd'hui, à l'âge de 90 ans, ses dates de concerts sont aussi impressionnantes que les artistes en vogue : Berlin, Varsovie, Moscou, Tel Aviv... Chaque mois, le chanteur s'établit dans un nouveau pays pour éblouir les trois générations se pressant dans ses concerts et s'émouvant sur ses paroles. La dernière fois, il avait fait ses adieux au public londonien le 25 octobre 2013 après vingt-cinq ans de silence, dans la même salle de concert.

Ce chanteur, acteur, ambassadeur et diplomate était destiné à briller. Remémorons-nous cet enfant, âgé de neuf ans seulement, qui sous le nom défini d'Aznavour captait déjà son minuscule auditoire ? Aujourd'hui, ses fans se comptent par millions, tout comme ses ventes de disques qu'on estime à une centaine de millions. Un chiffre sacré avec lequel peu d'artistes français peuvent rivaliser !   

C'est Edith Piaf que nous devons remercier pour cette légende, lorsqu'elle lance sa carrière en l'embarquant pour sa première tournée internationale en 1947. Revenu du Québec, il ne se laisse pas abattre par les échecs qu'il doit affronter seul : sa voix ne convient pas, pas plus que sa petite taille et son origine social. Contrairement à ses camarades, il ne brille pas par un caractère impétueux ou une brillante conversation. Est-ce une raison pour abandonner la chanson ? Il ne reviendra jamais sur sa promesse d'enfant et après l'enregistrement de « Sur ma vie », il se retrouvera propulsé sur un devant de scène qu'il ne quittera plus jamais. 

Reserver son billet

Ses centaines et centaines de compositions relatent l'histoire du siècle, l'histoire des hommes, ses émotions et sa vie se mêlant aux clameurs des fouleurs. Il écrit pour lui, pour les autres (Sylvie Vartan, Johnny Hallyday) sur des thèmes qui ne s'épuisent jamais. Nous nous rappelons tous de La Bohème, originalement composé pour Georges Guétary en 1965. Elle fut reprise par toutes les radios d'Europe, jouée sur toutes les ondes. Charles Aznavour lui-même continue d'entamer cette chanson inoubliable lors de ses concerts. 

C'est un artiste, oui, mais les médias se fourvoyaient lorsqu'ils décrédibilisaient son manque de caractère, dans les années 50. Au lieu de se complaire dans un confort et une popularité déjà acquise , le chanteur n'hésite pas à aborder des thématiques encore taboues dans la société française. « Après l'amour » est censurée dès sa sortie, en 1965, tandis que « Comme ils disent » reçoit des avis très divergents. A cette époque, l'homosexualité est un sujet traité avec humour et non avec sérieux. Il reprend Yiddish Mama pour offrir une version auquel les mères juives s'identifieront plus aisément. Charles Aznavour n'hésite pas non plus à s'engager politiquement, à affirmer ses convictions par le biais de sa plus grande amie : la chanson. Il condamne la politique établie en Russie, les répercussions de la guerre et surtout, le génocide arménien sur lequel l'Europe préfère fermer les yeux. Médisance et rumeurs n'auront pas atteint cet homme impartial qui publiait qu' « un pays gagne à accueillir, accepter et exploiter la richesse des différences de ses immigrants ».

Sa force à Charles Aznavour, c'est aussi celle-ci : sa foi inébranlable dans la chanson française.  Il juge les textes de nos artistes inégalables par le reste du monde,  non dans le rythme, mais par la saveur poétique des mots. D'ailleurs, il a témoigné son respect face aux artistes anglais ayant su reprendre à merveille ses chansons françaises les plus populaires comme Dee Shipman. Que le public anglophone se rassure, il accorde autant d'importance à ses chansons anglaises. L'année dernière, il avait entamé son concert avec « She », « Yesterday when I was young » ou encore « The old fashioned way ». Ce premier juin, les londoniens auront de nouveau la chance de revoir le chanteur au Royal Albert Hall. ok

Reserver son billet



Commentaires (0)

Laisser un commentaire



Nos dernières revues

25x25 25x25 25x25
Concerts
Événements
Festival
Londres

A propos


Londonclub.fr est un guide 100% frenchie de Londres!

Bon plans, sorties, concerts, pubs... découvrez tout ce qu'il faut savoir sur Londres et plus encore!

Aimez-nous


Derniers commentaires


Copyright © 2012 Londonclub.fr. All Rights Reserved

Designed by Original Websites